Rechercher

Papiers collés ou collage ?


Il faut distinguer les papiers collés du collage dont ils sont l'origine.


Les papiers collés, au sens strict, sont constitués de morceaux de papier (papier vergé, coloré, zones de textes, extraits de journaux, partitions musicales, etc…) mais comportant éventuellement les signes plastiques portés par l'artiste au moyen de fusain, pierre noire, sanguine ou encre.

Les papiers collés ne comportent pas d'image de publicité, ou de photographie, qui, quant à elles, relèvent du collage. Dans les papiers collés, les zones de texte du journal fonctionnent comme des zones hachurées produisant un effet de gris et des hachures que l'on peut orienter. Avant d'être collés, les papiers sont souvent épinglés, et parfois restent ainsi sans être collés parmi d'autres éléments qui peuvent l'être.


Le collage est une technique de création artistique qui consiste à réaliser une création plastique par la combinaison d'éléments de diverses natures : matériaux plus ou moins plats, comme la toile cirée imprimée, peinture ou dessin, extraits de journaux avec texte et photos, papier peint, documents, objets divers de faible relief, etc.. Lorsque le relief est en jeu il s'agit alors d'un assemblage.


J’ai découvert cet art, dans un premier temps, lors d’expositions d’oeuvres comme celles de Braque, Picasso ou Dubuffet. Par la suite, j’ai abordé l’utilisation du collage à travers ma formation d’art thérapeute pendant laquelle j'ai expérimenter les vertus de cette activité, par ou pour moi-même mais également auprès d’un public lors d’atelier créatifs à visée thérapeutique. A cette même époque, comme je continue à me former régulièrement sur des techniques de reliures contemporaine (j’aurais l’occasion d’en parler à un autre moment), j’ai eu la chance d’effectuer un stage de décor de reliures à base de papiers collés, avec Mr Florent Rousseau, relieur de renom. Il est d'ailleurs l’auteur d’un très bon livre*, dans le lequel il partage ses expérimentations et détournements du papier pour le décor de ses ouvrages.



Mes premiers travaux de collage à partir de bandes de papiers collés en plusieurs couches, teintées, poncées successivement. L'ensemble forme un tableau abstrait qui permet à chacun d'y construire son imaginaire







Mais c’est à l’issue d’un stage de mandala que mon plus gros travail de collage a commencé. Il s’est étalé sur trois ans et a fini par produire « Vues du ciel » des morceaux choisis et encadrés qui feront plus tard l’objet d’une exposition.

Cette fois l'ensemble du travail est circulaire et il est fait à partir de mes chutes de papiers de reliures, de nature différente. Celles-ci sont élaguées, préparées, afin de les associer pour se mouvoir ensemble. Puis tout un traitement de surface en plusieurs étapes (ponçage, teinture, encaustique, etc...) a été nécessaire pour que l'ensemble s'harmonise





Alors papiers collés ou collage ?



N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires et si toutefois vous vouliez vous initier au collage, alors je vous invite à vous abonner pour connaitre les dates des prochains ateliers :)

*Reliure : Les décors en papier de Florent Rousseau - Edition Faton

46 vues1 commentaire